Green

Go #Green

11/09/2017

PARCE-QUE CHAQUE PETIT GESTE COMPTE ET
QUE LE PLUS IMPORTANT EST DE PARTICIPER !

Petit préambule pour présenter cette toute nouvelle rubrique sur le blog !

Aujourd’hui, l’écologie est au coeur de l’actualité.  Nos modes de consommation sont de plus en plus obsolètes et nous devons à présent trouver d’autres moyens de consommer de manière plus responsable et durable sans pour autant penser uniquement au recyclage. Nous pouvons évoquer le Zéro gaspillage, le mode de vie Minimaliste et le « célèbre » Zéro déchet.

Sur la voie d’un mode de vie plus écolo.

C’est lors de notre emménagement, il y a sept mois de cela que j’ai fait part à l’Amoureux de mon désir de vivre de manière plus responsable et respectueuse envers notre très chère planète Terre. J’ai donc décidé de bousculer mes/nos habitudes alimentaires et de vie afin d’atteindre mon objectif : produire moins de déchets qu’auparavant.

Mais d’ailleurs… Quelles sont ces habitudes difficiles à changer ou éradiquer ?
Pour la petite histoire, je pars avec un handicap de taille, je n’ai jamais été attirée par les légumes, en fait pour être honnête, je ne les aime pas du tout. Dans mon cas on pourrait même appeler ça un trouble alimentaire sélectif. Pour résumer, je n’en mange jamais ou très rarement, seules les tomates et les haricots verts passent, et encore… Du coup pour manger plus sainement on repassera…
Vous l’aurez compris niveau alimentation il y a du boulot mais j’ai déjà quelques victoires au compteur.

Par exemple, étant plus jeune, je buvais uniquement des sodas, jamais d’eau… Voilà deux ou trois ans que je n’en consomme plus ou du moins qu’en certaines occasions comme les soirées, et je me force à boire d’avantage parce-qu’un simple verre d’eau et de grenadine par jour c’est juste quand même. J’ai aussi dit au revoir aux bouteilles d’eau en plastique et j’ai dit bonjour à l’eau du robinet (bon je l’avoue c’est aussi parce que là où j’habite elle est pas mauvaise !) ainsi qu’aux gourdes et grands gobelets en verre.
Ensuite, j’ai décidé de diminuer ma consommation de produits fabriqués à base d’huile de palme, j’essaie d’acheter de plus en plus de produits n’en contenant pas bien qu’ils en mettent un peu partout… J’ai quand même réussi faire en sorte que l’Amoureux ne consomme plus de Nutella© mais une pâte à tartiner sans huile de palme.
Étudiante
, j’étais aussi une adepte des plats préparés vendus dans le commerce pour le côté pratique et rapide et puis j’ai décidé de ne plus en manger et de privilégier les plats faits maison. Vous voyez j’ai déjà quelques petites victoires !!
Ce dernier point nous amène donc à évoquer ma démarche vers le Home Made.

Ah le Home Made, le fait maison moi j’A-D-O-R-E, que ce soit en bricolage comme en cuisine je prends mon pied ! Je donne de plus en plus d’importance aux choses que je réalise moi-même.
Je ne suis pas du genre à vouloir consommer du BIO, enfin, je ne suis pas convaincue par les produits industrialisés certifiés BIO… Je préfère largement acheter les produits « bruts » BIO et les transformer de mes propres mains. Là au moins je sais ce qu’il y a dedans et fait maison c’est toujours meilleur.

Ce cher Home Made se retrouve un peu partout chez nous, sous forme de recettes de cuisine, de produits d’entretien (lessive, liquide vaisselle, nettoyant multi-surfaces…) et de petites choses en tout genre comme mes sacs à vrac ou mes « demake-up » lavables que je confectionne moi-même avec la machine à coudre de Mamie.
Vous pourrez d’ailleurs retrouver des petits DIY dans mes futurs articles #GREEN #ZERO DECHET.

Toquée du bocal !

Ma cuisine s’est transformée dès notre emménagement en réserve à bocaux de verre. Outre son coté esthétique qui me plaît beaucoup, ce mode de stockage est très pratique et plus écolo, gain de place et visibilité assurés ! Mes bocaux accueillent tous mes produits « bruts » secs comme les féculents (pâtes, semoule, quinoa…), les produits « bruts » basiques comme la farine ou le sucre et aussi toutes mes épices ! Vous voyez ? J’ai déjà une jolie collection.
Vous l’aurez compris, qui dit bocal dit… Vrac. Il trouve sa place doucement mais sûrement.
Voilà un an ou deux que ce mode de consommation m’a séduit. Avec l’Amoureux, actuellement acheteurs en supermarché type Carrefour® et Auchan® nous commençons timidement à nous intéresser aux magasins BIO qui proposent du vrac. Il faut dire que dans le Val-d’Oise, les magasins ne sont pas très séduisants/accueillants et surtout, il n’y en a pas des masses…
Je rêve d’un magasin près de chez moi qui ressemble à celui de La Brouette – Épicerie vrac qui se trouve à Lausanne ou du Au grain près de Marseille. C’est exactement le genre de boutique que je cherche, un commerce de proximité uniquement dédié au vrac avec un large choix et une grande diversité de produits. Je crois un peu trop au Père Noël je crois…!  Je me suis pourtant renseignée mais je n’ai pas encore trouvé mon bonheur… Si vous connaissez des adresses qui correspondent plus ou moins à mes attentes dans le 95 dites le moi en commentaire !

Et voilà, je pense avoir tout dit concernant ma démarche vers le Zéro Déchet et mes petits changements de consommation et d’hygiène de vie. Le changement n’est pas immédiat mais il s’installe petit à petit et nous aimons énormément l’évolution de notre mode de vie qui devient peu à peu plus sain et respectueux de l’environnement.

N’hésitez pas à me partager vos expériences et vos résolutions GREEN, je les lirai avec plaisir !! 

A bientôt pour de nouveaux articles #ZERO DECHET !

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :